Actualité de la SSLA de Pau et du Béarn
 

S.S.L.A. de PAU et du BEARN

  • Plein Ecran
  • Ecran Large
  • Ecran Réduit
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Actualité
Dernière mise à jour Vendredi 25 Mai 2018

Actualité de la SSLA de Pau et du Béarn

Revues anciennes - Années 1926 et 1927 en ligne

Envoyer Imprimer

La SSLA de Pau et du Béarn, à l'occasion du salon du livre de Pau "Les idées mènent le monde", est heureuse de vous proposer en téléchargement les revues des années 1926 et 1927. Voir l'onglet "Anciens numéros"

Cette démarche s'inscrit dans la mise à disposition de toutes les anciennes revues de la 2ème série.

Bonne lecture


 

Photo couv Bull SSLA 1926-1927



 

Mise à jour le Samedi, 21 Novembre 2015 10:53

Conférence publique aux Archives Départementales à PAU le 12/11/2015 à 17h30 "Ramon de Carbonnières et ses carnets pyrénéen" par Pierre DEBOFLE

Envoyer Imprimer

 


 

La Société des Sciences Lettres et Arts de Pau et du Béarn
a le plaisir de vous inviter à la conférence donnée par

Pierre DEBOFLE

Conservateur en chef dupatrimoine honoraire
Président de la Société Ramond

le jeudi 12 novembre 2015 à 17h30

à Pau aux Archives Départementales
Boulevard Tourasse

entrée libre et gratuite

"Ramond de Carbonnières et ses carnets pyrénéens"

Au mois d’août 1792, le député monarchiste modéré Ramond de Carbonnières (1755-1827) arrive à Barèges où il est déjà venu cinq ans plus tôt dans la suite du cardinal de Rohan, exilé loin de Versailles après l’Affaire du collier de la Reine. Il a alors déjà publié en 1789 ses Observations faites dans les Pyrénées. Sa sœur Rosalie l’accompagne. Tous deux vont parcourir la montagne, herboriser, rassembler des échantillons de minéraux. C’est dans ces paisibles vallées qu’ils apprendront le déroulement des heures les plus sombres de la Révolution : 10 août, massacres de septembre, emprisonnement de la  famille royale, procès et exécution du Roi en janvier 1793. Ramond observe, classe ses plantes, dessine et note le récit de ses courses dans des Carnets, longtemps laissés à l’état de manuscrit avant leur première édition au siècle dernier et leur nouvelle édition complète en 2014. La Terreur va rattraper Ramond au cœur des Pyrénées ; incarcéré à Tarbes, « oublié », il échappera à la guillotine jusqu’à la chute de Robespierre. Après quoi, il deviendra professeur à l’école centrale de Tarbes, séjournera plusieurs années à Bagnères-de-Bigorre auprès de sa sœur et de son beau-frère, gravira le Mont-Perdu, sera admis à l’Institut et sera nommé sous l’Empire préfet du Puy-de-Dôme.

Ecrivain au style remarquable, parfois comparé à Jean-Jacques Rousseau, Ramond est considéré comme le « père » du Pyrénéisme et il est sans doute le premier « explorateur » de la chaîne Ses Carnets pyrénéens sont un témoignage scientifique et littéraire remarquable de son existence aux Pyrénées.

Chartiste, docteur en histoire, conservateur en chef  du patrimoine honoraire, ancien directeur des Archives départementales du Gers, Pierre Debofle préside aujourd’hui la Société Ramond, plus ancienne société de montagne française, qui célèbre en 2015 ses 150 ans au titre des Commémorations nationales. Il a donné, relue sur le texte original, la nouvelle édition des Carnets de Louis-François Ramond


Aff.DebofleSite-1


 

 

Mise à jour le Mardi, 03 Novembre 2015 17:59

Page 10 sur 27

Vous êtes ici : Actualité